Le ginseng, une plante parfaite pour lutter contre les cancers ?

Le cancer est une maladie qui résulte de la division incontrôlable de celles anormales qui détruisent les tissus du corps. D’après l’Organisation Mondiale de la Santé, le cancer constitue la deuxième cause de décès dans le monde. Face à un tel fléau, de nombreuses recherches sont en cours dans les laboratoires. Dans l’état actuel de la science, le principal traitement est la chimiothérapie. Pour se soigner naturellement, le traitement à base du ginseng, une plante médicinale, est une bonne option. Le présent article vous renseigne sur cette plante et ses vertus.

Description du ginseng

Le panax ginseng est une plante vivace de petite taille, pouvant atteindre 50 cm de hauteur. Cette plante très populaire en Asie, se distingue par son feuillage aux lobes palmés. Au bout de 3 à 5 ans, elle produit une racine commercialisable. Le ginseng est disponible en plusieurs variétés, dont les plus connues sont le ginseng asiatique, le rouge de Corée ou l’américain. L’Asiatique est considéré comme chaud, alors que l’américain est froid. La conséquence de cette distinction est que le ginseng asiatique est stimulant, contrairement au ginseng américain.

Les vertus du ginseng

Les racines du ginseng contiennent plusieurs principes actifs, qui ont diverses vertus thérapeutiques. Au nombre de ses principes, on peut faire cas des panaxosides, des hétérosides de triterpènes tétracycliques et de l’huile essentielle à monoterpènes. En raison de ses principes, cette plante médicinale augmente les performances physiques et favorise une meilleure vigilance. Elle renforce la concentration et redonne la force et la vitalité. C’est un puissant aphrodisiaque, qui favorise une bonne érection. Le ginseng est également efficace pour lutter contre le cancer.

Le ginseng pour la prévention et le traitement du cancer

De nombreuses expériences dans le monde, ont essayé de prouver l’efficacité du ginseng dans le traitement du cancer. En Corée, des recherches épidémiologiques ont montré que la consommation du ginseng asiatique diminuerait le risque de cancer. En Chine, des chercheurs ont mené une étude sur un échantillon de 1 455 femmes atteintes du cancer, pour une période allant de 3 à 4 ans. Les femmes qui consommaient régulièrement du ginseng avant le diagnostic du cancer, avaient un meilleur taux de survie par rapport aux femmes qui n’en consommaient pas.

Pour ce qui est de l’essai clinique avec placebo, il a été effectué sur 643 patients chinois souffrant d’une gastrite atrophique, qui peut causer le cancer de l’estomac. Sur une période de 3 ans, les patients ont pris 1 g de poudre de ginseng rouge coréen durant 3 ans, avant un suivi de 8 ans. Au terme du traitement, seuls les hommes avaient bénéficié d’un effet préventif contre le cancer de tous les organes.